Faites des cuillères, pas la guerre!

Des bombes aux bracelets de paix et aux ustensiles de tous les jours: les produits recyclés Saoban

Selon la Cooperative Orthotic & Prosthetic Enterprise (COPE), la RDP laotienne est le pays le plus bombardé du monde (par habitant). De 1963 à 1973, le Laos est devenu un pion involontaire pendant la Seconde Guerre d'Indochine. Pendant ce temps, l'US Air Force a envoyé un avion chargé de bombes à sous-munitions toutes les huit minutes pendant neuf années consécutives.

Au lendemain de la guerre, les villageois ont commencé à collecter, vendre ou utiliser la ferraille des bombes comme moyen de générer des revenus. Les villageois mettent le métal à des fins créatives, comme on peut le voir dans les monuments, les matériaux de construction et les articles ménagers.

Saoban travaille avec Ban Naphia, entre autres, dans la province de Xieng Khouang. Ban Naphia est un village traditionnel laotien de 60 foyers. Juste après la guerre, les villageois ont commencé à ramasser l'aluminium des bombes explosées pour le transformer en cuillères. Les villageois ont appris cette compétence par une famille qui s'est installée à Ban Naphia, dans la province de Houaphan, plus au nord. Au début, cinq familles fabriquaient les cuillères à bombes recyclées. Aujourd'hui, il y a environ 13 familles qui produisent plus de 150 000 cuillères par année à partir de déchets de guerre et de débris d'aluminium non guerriers. La production s'est élargie pour inclure des bracelets, des boucles d'oreilles, des pendentifs et des articles souvenirs, tels que des porte-clés.

Il est important de noter que de toutes les bombes larguées au Laos, 30% n'ont pas explosé. Les munitions non explosées (UXO) continuent de menacer gravement la sécurité des villageois dans les zones rurales du Laos. Dans leur quête de ferraille, de nombreux villageois rencontrent des UXO et subissent des blessures importantes.

Saoban s'engage à promouvoir des pratiques de "récolte" sûres dans les villages, y compris en soutenant les efforts de l'ONG suisse Helvetas pour améliorer les moyens de subsistance à Ban Naphia. Helvetas s'est lancée dans un projet visant à rendre la fabrication de produits issus de bombes recyclées plus sûre et plus efficace:

Plus précisément, ils appuient les stratégies de développement

  1. Améliorer l'efficacité du four pour réduire la consommation de bois

  2. Diversifier la gamme de produits de bombes recyclées et aider au développement du marché

  3. Construire une chaîne d'approvisionnement sécuritaire en aluminium en offrant aux villageois une formation sur les techniques de collecte appropriées et en soutenant le travail des organismes professionnels de dédouanement des UXO.

UXO in Laos by numbers

  • Plus de 2 millions de tonnes de munitions d'artillerie ont été larguées sur le Laos entre 1964 et 1973 
  • Jusqu'à 30% n'ont pas explosé 
  • Approximativement 78 millions de bombes non explosées (UXO) sont encore présentes au Laos
  • 17 provinces du Laos souffrent de contamination par les UXO
  • Approximativement 25% des villages du Laos sont contaminés par les UXO
  • Plus de 50,000 personnes ont été tuées ou blessées dans des accidents liés aux UXO entre 1964 et 2008
  • Les UXO continuent de tuer ou de blesser 300 personnes chaque année