Design “Dok Pi-khune” 

Une oeuvre d'art du coeur du Laos
par Shui Meng Ng

Le mystère du motif dok pi-khune

               La fleur dok pi-khune

             La fleur dok pi-khune

J'ai toujours été fasciné par la complexité du design du dok pi-khune que l'on retrouve dans les bracelets et colliers traditionnels en argent laotien. Je voulais connaître l'origine de ce dessin, dont on m' a dit qu'il avait été fait à l'origine pour l'usage des reines et princesses de la maison royale de Luang Prabang. Pourtant, le terme dok pi-khune n'est pas Lao, c'est un nom thaïlandais d'une fleur que l'on trouve communément en Thaïlande. (dok en thaïlandais et lao signifie "fleur", donc dok pi-khune signifie fleur pi-khune ). Ainsi, je me suis demandé si le design du dok pi-khune était laotien ou thaïlandais?

Quand j'ai rencontré un grand maître de l'argent à Vientiane, j'ai résolu le mystère du motif dok pi-khune. Témoigné par de nombreux laotiens, le motif trouve son origine au Laos, comme en témoignent de nombreuses photographies anciennes et l'exposition de bijoux utilisés par la royauté et courtisanes de Luang Prabang. Etant donné que le port de bijoux en argent de conception complexe n'était probablement abordable que pour les grands-nés, il ne serait pas exagéré de supposer que les premiers bijoux en argent avec le design dok pi-khune ont été fabriqués par des artisans laotiens pour les femmes de la maison royale, et plus tard également fait pour les femmes de l'aristocratie.

  Le design“Dok Pi-Khune”   façonné selon le modèle ki-khep                                              (Laotien pour   mille-pattes)

Le design“Dok Pi-Khune” façonné selon le modèle ki-khep                                              (Laotien pour mille-pattes)

Selon mon ami orfèvre, le dessin n'était pas appelé dok pi-khune, mais traditionnellement le Lao se référait à ce type de dessin comme le dessin ki-khep. Ki-khep au Laos signifie centipède, et lorsqu'un client au Laos demande quelque chose dans le design ki-khep, de fait l'orfèvre fera le motif argenté qui est aujourd'hui appelé dok pi-khune.

Alors, quand le terme dok pi-khune a-t-il remplacé ki-khep? Selon mon amie, au milieu des années 1990, lorsque de plus en plus de touristes thaïlandais (surtout de Bangkok) ont commencé à venir au Laos pour acheter des bijoux en argent, ils ont continué à parler du design ki-khep comme dok pi-khune. Cela semble très sensé, puisque le thaïlandais urbain a probablement considéré le nom de "mille-pattes" inapproprié pour un motif aussi beau et délicat. Ils utilisent donc régulièrement le nom plus poétique et raffiné de dok pi-khune pour se référer au design ki-khep, et bientôt les vendeurs de bijoux en argent ont également emboîté le pas. Cependant, bien que le Laos utilise maintenant le nom de dok pi-khune pour désigner le motif, le "petit accessoire" en bordure du dok pi-khune est toujours appelé par les laotiens "pattes ki-khep"

Fabriquer le dok pi-khune - un travail d'amour

Lorsque j'ai vu par moi-même le processus de fabrication de chaque motif dok pi-khune, j'ai été vraiment étonné de voir à quel point la tâche était éprouvante et fastidieuse. On peut dire que chaque motif dok pi-khune argenté est un travail d'amour. Le processus implique:

1. Fondre l'argenterie

  Fondre les perles d'argent brut. Argent fondu coulé dans un moule pour former des barres d'argent    

Fondre les perles d'argent brut. Argent fondu coulé dans un moule pour former des barres d'argent

 

La fabrication de l'argenterie commence par la fusion de l'argent brut, normalement sous forme de lingots ou de perles. (Actuellement, l'argent brut utilisé dans la fabrication de l'argent se présente généralement sous la forme de perles de la taille d'un pois). Le procédé de fusion sépare les impuretés de l'argent et l'argent pur est coulé dans des moules pour former des barres.

2. Rouler, étirer et tirer l'argent en filaments

Ensuite, l'argent est roulé, étiré et tiré en brins d'argent de différentes épaisseurs, avec le brin d'argent le plus fin, pas plus épais qu'un cheveu humain. Dans le passé, tout cela se faisait à la main, mais aujourd'hui, le roulement et l'étirement de l'argent en brins peuvent se faire en passant l'argent plusieurs fois à travers un jeu de rouleaux actionnés soit par des pédales, soit par l'électricité. Ensuite, l'argent est enroulé en bobines et prêt à être façonné dans le motif dok pi-khune.

  Rouler et étirer l'argent en brins d'épaisseur différente. L'argent est tiré à travers cette plaque avec des trous de différents diamètres.

Rouler et étirer l'argent en brins d'épaisseur différente. L'argent est tiré à travers cette plaque avec des trous de différents diamètres.

3. Enrouler le fil d'argent pour former des "ressorts"

Dans le cas de la fabrication du motif dok pi-khune, le fil d'argent fin est enroulé autour d'une baguette de métal ou de cuivre pour former une bobine. Cela doit être fait deux fois pour former des "ressorts". Plus le motif désiré est petit, plus le fil d'argent sera fin; et plus le fil d'argent est fin, plus le diamètre de la tige sera petit. Dans le cas du plus petit dok pi-khune, le brin d'argent est aussi fin que le cheveu humain et la tige a la taille d'une épingle.

  Un fil d'argent enroulé pour former des "ressorts".

Un fil d'argent enroulé pour former des "ressorts".

4. Couper les ressorts pour former des "pétales".

Les "ressorts" d'argent sont ensuite découpés et pliés en forme circulaire pour former des "pétales" de la fleur "pi-khune".

  Différentes tailles de pétales "dok pi-khune" 

Différentes tailles de pétales "dok pi-khune" 

5. Faire le "cœur" du dok pi-khune

L'étape suivante consiste à fabriquer de minuscules perles d'argent à partir du découpage des brins d'argent en minuscules morceaux et du passage d'une flamme pour mouler chaque morceau à la main en une minuscule perle d'argent pour former le "cœur" de la fleur de pi-khune.

  Fabrication de minuscules perles d'argent pour former un "cœur" de dok pi-khune

Fabrication de minuscules perles d'argent pour former un "cœur" de dok pi-khune

6. Apposer les "cœurs" sur les "pétales"

Ensuite, les "pétales" sont placés sur une surface lisse et collante (similaire à la surface collante d'un papier tue-mouches), et les minuscules perles d'argent sont placées l'une après l'autre au milieu de chaque "pétale" pour former son "cœur". Une fois ceci fait, une petite flamme est passée à travers la plaque de "fleurs" pour fixer les cœurs aux pétales.

  Placer des "coeurs" dans les pétales du dok pi-khune

Placer des "coeurs" dans les pétales du dok pi-khune

7. Fixation du dok pi-khune pour former bracelets, colliers ou boucles d'oreilles

Maintenant que les motifs individuels de dok pi-khune sont réalisés, ils peuvent être ôtés pour être apposés et mélangés à d'autres motifs (diamants, ronds, etc.) sur le dos argenté de différentes largeurs et longueurs pour former les bracelets, colliers et boucles d'oreilles à rang simple ou multiple.

  Dok pi-khune transformée en ceintures et bracelets

Dok pi-khune transformée en ceintures et bracelets

  Bracelet avec des pattes ki-khep fixés sur le bord du dok-pi-khun.

Bracelet avec des pattes ki-khep fixés sur le bord du dok-pi-khun.

8. Réalisation de bordures de pattes ki-khep

Souvent, les bracelets et colliers pi-khune dok pi-khune ont des bordures en pattes ki-khep. Chaque patte de ki-khep est en fait composé de trois minuscules perles d'argent fusionnées ensemble. Il s'agit d'une autre tâche qui demande beaucoup de temps, car chaque perle minuscule doit être fabriquée à la main et ensuite fusionnée à l'aide d'une minuscule flamme. Une fois les "pattes" réalisés, elles doivent être soudés à intervalles réguliers au bord de chaque bracelet ou collier.

9. Traitement blanchissant et assombrissant

Ensuite, selon le goût des clients, les pièces de dok pi-khune terminées doivent recevoir le traitement final de blanchiment ou d'assombrissement en utilisant un produit chimique spécial pour obtenir l'effet désiré.

  Bijoux en argent blanchi ou assombri selon le goût du client

Bijoux en argent blanchi ou assombri selon le goût du client

10. Polissage, lustrage et contrôle qualité

Pour éliminer les irrégularités, les pièces de dok pi-khune sont polies. Enfin, toutes les pièces sont vérifiées avant d'être expédiées aux acheteurs. Il faut un orfèvre hautement qualifié et dévoué pour fabriquer ce style de bijoux. En comprenant comment chaque bijou dok pi-khune est fabriqué, nous pouvons l'apprécier comme une véritable œuvre d'art et un travail d'amour du cœur du Laos.